ASSOCIATION DONGEOISE des ZONES à RISQUES et du PPRT :

adzrp44@gmail.com

 

SES INITIATIVES 

 

 

SEPTEMBRE 2019

 

10 SEPTEMBRE 2019 :

 

Les Habitants ont le droit à la vérité...

 

Le 10 septembre prochain, suite aux différentes mobilisations des trois associations (GRON, MEAN PENHOÊT, DONGES) et à leur demande d'une étude épidémiologique, le sous-Préfet de St NAZAIRE organise une réunion d'information regroupant les industriels, les associations de défense des riverains et des élu(e)s. Dans son courrier adressé aux différents participants, il précise: "le territoire de la CARENE  présente une situation sanitaire défavorable au regard de la population nationale". Aveu courageux qu'il convient dès à présent de corriger.

 

Pour information vous trouverez joint l'article paru ce jour dans la presse locale

 

04092019 article of une surmortalite liee au cancer a st nazaire of

 

4 SEPTEMBRE 2019

 

 

PLUSIEURS DIZAINES DE KILOMETRES

en déversant de l'acide sulfurique sur la route...

 

Article paru ce jour dans la presse locale :

04092019 article of fuite acide sulfurique lorcy 03092019

 

 

 

AOÛT 2019

 

25 AOÛT 2019 :

 

Fumees torcheres 24082019 jlb

Photo; 24082019

 

POLLUTIONS, BRUITS,

 

Total reste premier de cordée pour imposer de nombreuses nuisances aux Dongeoises et Dongeois.

 

Malgré les plaintes, l'industriel reste de marbre et continue de perturber le quotidien de chacune et chacun d'entre nous.

Quelles réponses des services de l'Etat ?

 

Une réaction s'impose.

 

 

 

19 AOÛT 2019 :

 

UNE REFEXION QUI PREND DE LA HAUTEUR....

 

Article of2

 

JUILLET 2019

 

26  JUILLET 2019 :

 

FISCALITE DES BIOCARBURANTS: TOTAL SAISIT LE CONSEIL D'ETAT.

 

Lire l'article de Florence ROUSSEL (Actu Environnement)

Fiscalité des biocarburants Total saisit le conseil d'Etat 26072019

 

 

21  JUILLET 2019 :

 

Adzrp dimanche noir

 

 

Un Dimanche Noir....

 

TOTAL aura offert ce 21 juillet un sinistre dimanche aux Dongeoises et Dongeois. Après les nuisances auditives répétées pendant plusieurs jours dès l’aurore, ce sont les torchères qui ont vomi pendant de longues heures tout au long de la journée leurs épaisses fumées noires.

 

Ces émergences à la torche contiennent du dioxyde de soufre, du dioxyde d’azote et rejettent également dans l’atmosphère des poussières fines, des composés organiques volatils dont le benzène produit cancérigène avéré . Tous ces polluants affectent la santé de chacun des habitants, jeunes et moins jeunes aggravant encore la pollution de l’air.

L’industriel avait prévenu (difficile de cacher un tel « spectacle » ). Comme à l’accoutumé, il affirmait que les poussières rejetées n’étaient pas classifiées à risque ni pour l’homme, ni pour l’environnement.

La demande d’étude épidémiologique est plus que jamais d’actualité.